Ce soir, j’avais juste envie d’un film d’animation mignon, avec une morale et des animaux qui parlent.

On m’a justement conseillé Pompoko, un film d’animation japonais d’Isao Takahata, réalisé par le Studio Ghibli. Dans mon petit esprit, Ghibli c’était que Miyazaki, mais non en fait, merci Gilou.

Dans les années 1960, le Japon connaît une forte croissance et les logements font défaut. De vastes programmes de construction sont lancés, destinés à transformer les campagnes en villes nouvelles, en particulier la haute vallée de la Tama, à l’ouest de Tokyo.

Dans les bois à la périphérie de Tokyo vivent les tanuki. Ce sont à la fois des animaux réels et des animaux mythiques assimilés aux kitsune.

La destruction quotidienne de leur espace vital inquiète les tanuki. Ils décident de s’unir et d’enrayer la progression nuisible des travaux en se transformant en divers objets pour garder leur campagne dans laquelle ils vivent…

Un truc à voir, si je surmonte ma flemme.