Piwigo, logiciel libre de création de galeries photo

Piwigo, logiciel libre de création de galeries photo

13

Piwigo, auparavant dénommé PhpWebGallery jusqu’au mois de février 2009, est un logiciel libre de création de galeries photo en ligne. Publié sous licence GPL et fort d’une communauté active, plusieurs extensions sont disponibles pour rendre encore plus puissant cet outil de gestion de photographies.

Pierrick Le Gall est à l’origine de ce projet dont la première version a été publiée en avril 2002.

Piwigo nécessite un hébergement web avec MySQL 5 et PHP 5, même si MySQL 4.1 est supporté et ne posera pas de problème.

Le logiciel est disponible au téléchargement:

  • sous forme de l’archive à extraire sur votre espace web et à exécuter via votre navigateur (installation à la wordpress ou piwik par exemple).
  • sous forme d’un script qui s’occupera de tout (téléchargement, extraction et installation).

Un liste complète des fonctionnalités est disponible sur le site officiel, mais pour synthétiser, Piwigo vous permettra:

  • de créer des catégories publiques ou privées
  • permettre aux visiteurs de commenter vos photos
  • associer des mots-clés aux images
  • afficher les images les mieux notées ou les plus vues
  • visionner vos albums sous forme de diaporama
  • proposer des recherches multi-critères

Entre autres choses.

L’envoi des photographies se fait par FTP ou par un logiciel, pLoader, disponible pour les systèmes Windows et GNU / Linux qui vous permettra de:

  • sélectionner des photos depuis votre navigateur de fichiers
  • la préparation automatique inclus le redimensionnement pour l’affichage web, la création de la miniature, la rotation automatique.
  • remplir les informations comme le nom, l’auteur ou la description de la photo
  • créer une catégorie
  • transférer la sélection de photos à votre galerie Piwigo

pLoader est également développé par Pierrick Le Gall.

En conclusion:

Je pense que Piwigo est une excellente alternative aux gros services tels que Flickr pour qui souhaite garder la main sur ses créations. La possibilté de créer un espace familial pour partager ses photo avec ses proches est un réel atout. Sa mise en place est simple et rapide et la quasi-totalité des hébergements web, même mutualisés, accepteront son installation.

Un logiciel libre de qualité qui mérite d’être porté à la connaissance de tous. Un site de démonstration est visible à cette adresse.

13 COMMENTAIRES

  1. Oui tout à fait magentik mais encore beaucoup sont réticents sur le stockage de photos perso sur des serveurs tiers, tout simplement.

    Je ne décris pas Piwigo comme la solution ultime, mais comme une solution alternative justement à Flickr qui a aussi de gros avantages ;-)

  2. Hello , desesperé après des années de galère avec gallery2. je pense passer a piwigo, supporte t il les videos nativement ? Via cortado/ogg etc.. ?

  3. comme il y a des outils de blogues sans base de données (pluXml) c’est pas possible un outil de publication de photos sans base de données ?

  4. justement je quitte un service d’hébergement en ligne pour tout rapatrier dans un espace perso
    J’ai trouvé SPGM qui peut être coordonné avec Gallery Mage d’ailleurs
    http://www.framasoft.net/article4207.html
    http://www.framasoft.net/article4104.html?mail=true#update
    Le dév du 2è a même fait une adaptation du 1er pour une meilleure interaction (cf sur le site de Gallery Mage)
    Sinon il y a du code à intégrer à pluXml (lightbox…) ou des mods http://forum.pluxml.org/viewtopic.php?id=1153

  5. J’ai trouve rmon bonheur : plugin charlie’s content

    http://fr.piwigo.org/ext/extension_view.php?eid=119

    qui permet carrément d’arrtibuer un template en fonction du mime type , ça semble marcher pas mal :

    http://memeteau.com/piwigo/picture.php?/2/category/1

    Bon il faut que j’ajoute un template pour Itheora/html5

    Pas de doutes je laisse tomber GalleryG2, ras le bol de passer des heures a faire en sorte qu’elle ne plante pas pour un oui ou pour un non.

  6. Bonne idée que d’inciter les gens à ne pas mettre leurs données sur des serveurs énormes sans la liberté de récupérer ces données.

    Si l’hébergement est limité par rapport à Flickr ça permet aussi de faire le tri, de ne pas mettre tout en ligne. Un bon photographe est souvent difficile sur la qualité et ne met que ses meilleures photos.

    Je ne pense pas que les plateformes à succès, genre réseau sociaux sont la garantie d’une meilleure visibilité. La qualité se noie dans la masse sans intérêt.
    Au lieu de Flickr et Picasaweb, etc., des logiciels libres pour publier ses photos et au lieu de Twitter, pourquoi pas l’alternative libre??

  7. Tout à fait d’accord avec toi, surtout que le partage de photographies reste surtout un sport familial, en tout cas pour moi. :-)

    Il y a en effet toujours une alternative libre.

    Bien sûr il existe identi.ca pour se substituer à Twitter mais étant moins répondu, ça peut être moins intéressant même si ce logiciel open source est digne d’intérêt.

    Philippe Scoffoni avait d’ailleurs écrit un article à ce sujet il y a quelques temps:

    http://philippe.scoffoni.net/twitter-plus-open-source-egale-identi-ca/

Répondre


trois + = 7