Epiphany: le navigateur internet de Gnome

Epiphany: le navigateur internet de Gnome

9

epiphany web browser

Epiphany est le navigateur web de l’environnement de bureau GNOME équipant par défaut les distributions GNU Linux proposant cet environnement graphique. Son ergonomie et ses performances en font un logiciel incontournable dans le paysage des navigateurs au même titre que Mozilla Firefox.

Historique et développement

Initié par Marco Pessenti Gritti en novembre 2002, il s’agit d’un projet ayant pour but la création d’un navigateur internet léger, performant et accessible à tous.

Epiphany a été intégré pour la première fois à Gnome 2.4 sorti en septembre 2003. Il est aujourd’hui disponible dans plus de soixante langues dont le français.

Le navigateur Epiphany a depuis ses origines été basé sur le moteur de rendu Gecko, développé par Mozilla,  qui permet l’affichage et le rendu des pages web.

Après sept années de bons et loyaux services, c’est Webkit, un moteur de rendu open source équipant notamment les navigateurs Safari d’Apple et Chrome de Google, qui a été choisi pour incarner l’avenir du navigateur de GNOME.

La dernière version stable d’Epiphany équipée de Gecko sera la version 2.26.3. Webkit a pris le relais avec l’arrivée de GNOME 2.28 au mois de septembre 2009.


Fonctions principales

Epiphany embarque toutes les fonctions que l’on est en droit d’attendre d’un navigateur internet moderne, parmi lesquelles:

la navigation par onglets, ceux-ci étant réorganisables par simple glisser/déposer

la possibilité d’associer les marque-pages ou signets à des mots-clés et des catégories pour organiser plus efficacement ses pages favorites

l’utilisation d’extensions

la gestion des cookies

un système de blocage efficace des pop-ups et des publicités telles que Google Adsense

la possibilité d’effectuer une recherche directement de la barre d’adresse

un vérificateur d’orthographe, malheureusement le logiciel ne propose pas encore de solution de remplacement des termes erronés

la restauration de la session en cas de plantage du navigateur

la gestion des flux RSS et ATOM, peut être utilisé avec l’excellent logiciel Liferea

un gestionnaire de téléchargements

l’intégration d’un barre de signets horizontale affichant vos liens préférés en dessous de la barre d’adresse



Panorama des extensions disponibles


Epiphany, comme tout bon navigateur internet, propose plusieurs extensions disponibles à partir d’un paquet distinct (epiphany-extensions).

Parmi elles, certaines sont indispensables au grand public, d’autres un peu moins et sont plutôt plébiscitées par les utilisateurs ayant des besoins spécifiques. Etat des lieux.


Parmi les extensions nécessaires ou conseillées afin de s’assurer d’un certain confort et de profiter pleinement de votre expérience d’internaute, nous pouvons citer l’abonnement aux flux de nouvelles (RSS et ATOM) dans votre lecteur RSS favori, le bloqueur de publicités qui est très efficace, le défilement automatique ou à la souris des pages web, epilicious qui permet de synchroniser ses signets avec des sites de partages notamment delicious, l’extension états des onglets qui signale la présence de nouveaux contenus dans un onglet en arrière-plan, Greasemonkey est une extension qui lance des scripts utilisateurs pour modifier le comportement des pages web (par exemple, modifier l’interface de Gmail), informations diverses sur les liens et médias contenus dans les pages que vous visitez, le rafraîchissement automatique des pages, le visionneur de licence qui affiche la licence Creative Commons du site si celle-ci est disponible.


Pour les utilisateurs avertis, l’équipe en charge du projet Epiphany a mis à disposition certaines extensions plus spécifiques. Cette liste n’est pas exhaustive: l’exécution de commandes arbitraires à partir du menu contextuel, accès à la console du greffon Java, affichage d’une console Python interactive, édition des droits d’accès et permissions sur les sites, le visionneur d’erreurs sur les pages, Seahorse qui permet de gérer ses clés PGP encryptées. Seahorse est également un projet inclus à part entière dans GNOME.


Epiphany extensions

Installation

Pour installer le navigateur, deux solutions se présentent à vous: le gestionnaire de paquets Synaptic (Système -> Administration) qui vous permet d’installer et de désinstaller vos programmes en toute simplicité ou l’emploi du terminal et de la ligne de commande:

$ sudo apt-get install epiphany-browser epiphany-extensions

Aucune autre opération n’est nécessaire et le navigateur est d’ores et déjà utilisable en langue française.


Concernant les utilisateurs d’autres environnements de bureau tels que KDE ou XFCE, l’installation est bien évidemment possible.

Pour activer les extensions, il suffit se cocher celles que vous souhaitez à partir du menu (Outils -> Extensions).


Résolution de problème: Epiphany démarre mode déconnecté par défaut

Epiphany fonctionne de pair avec Network Manager, l’outil de gestion des réseaux inclus par défaut au sein de Gnome.

De ce fait, si vous gérez vos connexions autrement qu’avec Network Manager, il y a de fortes chances que, par défaut et tout comme le logiciel de gestion de courriers Evolution intégré depuis Gnome 2.8, le navigateur Epiphany se lance en mode déconnecté.

Pour remédier au problème, la solution est très simple:

– utiliser l’éditeur de configuration (Applications -> Outils système) ou lancer la commande

$ gconf-editor

Vous vous retrouverez dans une arborescence et suivrez le chemin: /apps/epiphany/general

Décochez la case managed-network (voir ci-dessous) et Epiphany se lancera alors en mode connecté par défaut.

Epiphany Gconf

Conclusion

Pour l’utilisateur désireux de vivre une pleine expérience de la sphère des logiciels libres, le navigateur web Epiphany fait partie de ces logiciels dont la qualité n’a pas à pâlir face à ses « concurrents ». En développement constant et présentant des améliorations et petites nouveautés à chaque sortie de l’environnement de bureau GNOME auquel il est intimement lié, c’est un logiciel à ne pas négliger et qui présente toutes les qualités pour devenir votre outil de navigation idéal.


Sources: Epiphany the web browser for the GNOME desktop

http://projects.gnome.org/epiphany/

Epiphany sur Wikipédia

http://en.wikipedia.org/wiki/Epiphany_(browser)

Epiphany sur la Documentation Ubuntu Francophone

http://doc.ubuntu-fr.org/epiphany

9 COMMENTAIRES

  1. c’est le naviguateur que j’ai adopter depuis quelques mois maintenant, on s’y fait très facilement en quel jours, c’est plus rapide et reactif que firefox, qui est loin d’etre optimisé pour linux malheureusement :/

  2. C’est marrant ça, je l’ai essayé hier !
    Effectivement, il est séduisant, je pense me tourner progressivement vers lui.
    Mais j’ai vu aussi iceweasel. C’est bien ?

    TCho, Hamtaro.

  3. Sympas de voir des articles sur Epiphany :) Car il gagne a être plus connu. Dommage que cet article ne parle pas des fonctionnalités en plus de Firefox : tag des favoris, recherche rapide dans les signets & historique en tapant dans la barre d’adresse …

    Et des extensions vraiment pratiques : adblock et mouse gestures directement configuré, recherche dans une page directement en tapant sur la page …

    Alors oui Epiphany est léger et le sera peut-etre plus avec Webkit dans le futur, mais il n’a rien à envier à Firefox en terme de fonctionnalités :) Surtout pour un navigateur développé par très très peu de monde :)

  4. Oui bien moi qui est nouveau sur le libre je me propose d’essayer ces navigateurs…je suis plus ou moins fan de FF:-)

  5. C’est pour moi le navigateur presque parfait, il manque juste quelques possibilités d’ajout plus simple d’extension et de gestion des données personnelles.
    Et bientôt en webkit ca sera que du bonheur.

  6. Comme quoi, quasiment deux ans après, c’est l’orientation qui a été prise !

    On peut dire que le projet Epiphany Webkit est resté en gestation un moment !

  7. Epiphany…linux…Debian etc
    c’est dommage que pour ouvrir une application java il faut passer ses journées à bidouiller pour installer justement java. Et qui ne fonctionne toujours pas bien sur!!!!!
    J’ai installé Debian…Oh c’est sur c’est joli… mais bon on peut rien faire avec! Il manque toujours des paquets machins, des paquets bidules, faut se taper 50 lignes de code pour faire la moindre chose bref on se retrouve 40 ans en arrière et je vois qu’avec les linux on réinvente la roue!

Répondre


cinq × = 40